Plus4

Numéro de téléphone cliquable
01 01 01 01 01
Lundi au Vendredi - 9h/18h
prix d'un appel local

Non-respect des distances de sécurité

Quand on parle de la distance de sécurité entre deux véhicules, on se réfère principalement au temps nécessaire pour réagir en toute sécurité. Plus de la moitié des conducteurs ne respectent pas l’intervalle de 2 secondes entre leur véhicule et celui qui précède.

Sanctions financières et perte de points en cas de non-respect des distances de sécurité

Comment mesurer sa distance de sécurité ?

La détermination de la distance de sécurité est fréquemment requise lors des épreuves du code de la route et pendant son apprentissage.

La formule est simple : il vous suffit de multiplier la dizaine de la vitesse par 6 pour obtenir la distance nécessaire à respecter avec le véhicule qui vous précède.

Notez que les intervalles de sécurité de 2 secondes sont appropriés pour des conditions météorologiques standard. Cependant, en cas de pluie, neige, brouillard ou de conduite nocturne, il est essentiel d’ajuster ces distances.

Les recommandations de Plus4 pour respecter la distance de sécurité

En 2018, il y a eu 20 752 contraventions pour conduite sans respecter la distance de sécurité avec le véhicule précédent, ce qui représente une augmentation de 9 % par rapport à 2017.

Un moyen simple de vérifier si vous maintenez une distance de sécurité adéquate est le suivant :

Choisissez un repère sur le bord de la route et comptez deux secondes entre le moment où le véhicule que vous suivez passe ce repère et celui où votre propre véhicule le franchit.

À une vitesse de 90 km/h, si vous pouvez lire la plaque d’immatriculation du véhicule devant vous, vous êtes trop proche. Dans ce cas, ralentissez !

Sur autoroute, suivez la règle des “2 traits = sécurité”.

En 2018, sur autoroute, une personne sur cinq décédées dans des accidents impliquant deux véhicules. [Source: Sécurité Routière]

I. – Lorsque deux véhicules se suivent, le conducteur du second doit maintenir une distance de sécurité suffisante pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d’autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d’au moins deux secondes.

II. – Hors agglomération, lorsque des véhicules ou des ensembles de véhicules, dont le poids total autorisé en charge dépasse 3,5 tonnes ou dont la longueur dépasse 7 mètres, se suivent à la même vitesse, la distance de sécurité mentionnée au I est d’au moins 50 mètres.

III. – Les dispositions du II ne sont applicables ni aux convois et aux transports militaires et des unités de la police nationale ni aux véhicules des unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile, qui font l’objet de règles particulières.

IV. – Pour les ouvrages routiers dont l’exploitation ou l’utilisation présente des risques particuliers, l’autorité investie du pouvoir de police peut imposer des distances de sécurité plus grandes entre les véhicules.

V. – Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

VI. – Tout conducteur qui a contrevenu aux règles de distance prises en application du présent article encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

VII. – La contravention prévue au V donne lieu de plein droit à la réduction de 3 points du permis de conduire.

Partagez cet article : 

Trouvez un stage
Stages autour de vous
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK
Retour en haut